Les Petites Choses

http://lespetiteschoses.zeblog.com/

Calendrier

« Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

M.

M. "Les petites choses ont leur importance : c'est toujours par elles qu'on se perd." Fiodor Dostoïevski

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Perséides et autres étoiles

Par M. :: 20/08/2009 à 23:57 :: Petites Choses en Nota Bene



Nuit sans lune. Couverte d'étoiles. Quelques filantes, les Perséides dit-elle...
Rouge, le vin. Ouvertes, les mains. Hauts, très hauts les coeurs. Et les esprits. Réunis sous la voie lactée avec suffisamment de tendresse pour éclairer mille autres ciels.
Certaines rencontres se font attendre, espérer. On se demande si, au bout du compte, la déception ne se mêlera pas à la surprise. Si les idées que l'on s'était faites, à grand renfort d'envie et d'imagination, ne laisseront pas comme un goût fade à la réalité. Et puis nous voilà. Sept autour de la table, à croquer dans les légumes et surtout dans le bonheur d'être ensemble. Enfin. A pleines dents. Aux rires éclatants. Aux joutes verbales inoubliables.
- C'est un prénom de toiletteur pour chiens, ça.
- La Madone... Madone-moi-tout.
- Madone moite où ?
- Tu les mets dans un verre, le soir ?
- Avec Stérac..., mes c... restent intactes !
- Tu l'aimes, ma grosse poésie, hein ?!
Et puis soudain :
- J'en ai vu une !
- Je l'ai vue aussi !
Une étoile filante. Et à sa suite, nos souvenirs. Aussi scintillants que ces Perséides dont je n'oublierai jamais le nom. L'instant quitte l'éphémère loge du présent pour se glisser dans le cocon de nos belles archives.
Vingt-huit ans se trinquent au centre des sourires. Les verres se cognent, les lèvrent se posent sur les joues bronzées. Les confidences s'offrent sous le soleil ardent. L'accueil chaleureux de France, et ses crêpes délicieuses, se dégustent avec un plaisir non dissimulé. Les canoës glissent sur l'eau fraiche de la Cure. Et toujours ces éclats de rires qui richochent sur ma mémoire et viennent remuer ma gorge, un peu sèche de son retour sur les pavés.
Quand le virtuel n'est qu'un prétexte. En aucun cas une barrière. Les bises claquent ailleurs que sur l'écran. Enfin le corps se meut, les mots se délivrent sur le rose des lèvres. Vivantes. Gourmandes. On rit tous ensemble d'être si vrais sur une toile si fausse. Quand la nuit drape nos quatorze épaules de sa délicate fraicheur.
Etait-ce le sourire si doux de Lilie ? Le regard intense, magnifique, d'Orel ? La répartie rare et pourtant géniale de Monsieur Ben ? Les bleus yeux de Jean-Yo ? La belle surprise de Simon ? Ou bien la délicieuse voix de notre hôte, qui nous berça sur tous les rythmes de la convivialité... ?
Tout cela mêlé, bien entendu, et tout cet indicible plaisir de mordre dans l'amitié. D'ailleurs, elle coule un peu sur mes doigts. Et aux coins de mes yeux...
 
 
 
 
Baisers tendres à tous les lapins. Et au grand chef du gang, bien sûr ;-)

 

 

Les belles : Orel et Lilie

 

Monsieur Ben

 

Jean-Yo des Bois

 

Simon, pas si à l'ouest que ça...

 

Est-il utile de le présenter ?

Notre cher, si cher hôte : Monseigneur Blog-Trotter

 

Pour faire plaisir à Orel, Simon et Gicerilla

(l'air coincé (objectif oblige), je suis gênée, mais heureuse)

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://lespetiteschoses.zeblog.com/trackback.php?e_id=416231

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © Les Petites Choses - Blog créé avec ZeBlog